Home > Interpellations > Interpellation introduite par M. Jacob Kamuanga Tujibikile, conseiller communal: Le cadastre des appareils de secours appelés défibrillateurs à Jette et une formation obligatoire dans les écoles secondaires jettoises tous réseaux confondus

Commune de Jette

La vie est belle et précieuse! Nos vies sont précieuses! Nul n’ignore qu’en cas d’un arrêt cardiaque inopiné, chaque minute compte!

Dans un reportage consacré à la santé du JT de 13h00 de la RTBF du jeudi 26 octobre 2017, il a été question des appareils de secours appelés défibrillateurs et de leur utilité.

En effet, au boulot, dans les magasins, sur notre trajet, près de chez nous, nous rencontrons ces appareils qui peuvent nous sauver la vie. « En Belgique, on estime entre 8.000 et 10.000 défibrillateurs dont 70% se trouvent dans les entreprises et clubs sportifs et les autres dans des espaces publics dont une vingtaine des grandes gares. Ils sont de couleur verte et expliqués en français et en néerlandais mais beaucoup de gens ignorent où ils sont placés ».

Selon le Centre fédéral d’Expertise des soins de santé, aujourd’hui, malheureusement, il y a une absence de registre complet! Pour ce centre, il est difficile aujourd’hui de dresser un registre centralisé complet! Les détenteurs de ces appareils sont sensés les enregistrer auprès du SPF Santé publique mais à ce jour, on n’a pas une connaissance précise du nombre total des défibrillateurs ni leur emplacement.

Ces appareils vitaux peuvent être utilisés aussi bien par des professionnels que par toute personne formée à cet effet. Ils sont très faciles à utiliser mais moyennant quand même une formation. Car, en cas d’urgence, en attendant l’arrivée des secouristes professionnels, toute personne formée se trouvant sur les lieux de l’accident peut utiliser un défibrillateur quand on sait que chaque minute compte pour la survie de la victime.

Pour plus d’efficacité, le Centre fédéral d’Expertise des soins de santé plaide entre autres pour une formation obligatoire dans le secondaire comme cela se fait déjà dans les pays scandinaves.

Soucieux des risques qui nous guettent tous et de la survie tant des Jettoises et Jettois que de toute personne de passage sur le territoire de notre belle commune, voici mes questions:

  • Existe-t-il à Jette un cadastre des défibrillateurs? Si oui, quel est le nombre de ces appareils recensés à ce jour sur le territoire de notre belle commune?
  • Existe-t-il un dépliant ou une brochure où l’on peut trouver le nombre et l’emplacement desdits appareils de secours? Si non, pourrait-on prendre une telle initiative? Pourrait-on également prendre l’initiative de publier dans un prochain numéro de Jette Info un article consacré largement à ces appareils, à leur nombre et aux endroits où l’on peut les trouver?
  • Existe-t-il une formation sur les défibrillateurs et leur utilisation dans nos écoles secondaires jettoises tous réseaux confondus? Si non, comme dans les pays scandinaves, pourrait-on, en collaboration avec la Croix-Rouge, prendre l’initiative d’inclure cette formation dans les programmes et la rendre obligatoire? J’estime utile de nous rappeler l’adage: « Cela n’arrive pas qu’aux autres… »