Home > Actus > Jacob Kamuanga Tujibikile: Le cœur au bon endroit

Au début de l’année, un nouveau visage a fait son entrée au collège des bourgmestre et échevins: Jacob Kamuanga Tujibikile. Pour ce politicien engagé, le mandat d’échevin est un prolongement de son implication politique et sociale.

Une rencontre avec Jacob Kamuanga, ça ne s’oublie pas. Ce joyeux Jettois d’origine congolaise prend toujours le temps pour un brin de causette et témoigne un intérêt sincère à ses interlocuteurs. Il jongle pourtant entre de nombreuses activités et le temps lui fait souvent défaut: papa de 3 enfants, échevin, assistant social à mi-temps, citoyen impliqué dans son quartier,…

Jacob Kamuanga a parcouru un long chemin avant de devenir échevin, au sens littéral comme au figuré. Il est en deuxième année de médecine au Congo, son pays natal, lorsque le président Mobutu décide de fermer les universités, dans l’espoir de réduire au silence l’opposition. Les jeunes sont arrêtés sans raison, sont tabassés, disparaissent,…

Comme de nombreux autres jeunes congolais, Jacob quitte son pays et part étudier à l’étranger. Il arrive en Belgique où il décroche des diplômes et masters en sciences du travail et travail social. Durant ses études, qu’il finance lui-même grâce à des jobs étudiants, il rencontre sa future femme, d’origine congolaise également. C’est la cousine d’un de ses amis d’enfance, mais ils ne se sont jamais rencontrés dans leur pays natal. Le destin réserve parfois d’étonnantes surprises.

ASSISTANT SOCIAL

Après ses études, il se lance en tant qu’assistant social, d’abord à Jette puis à Bruxelles, un travail qu’il exerce encore aujourd’hui avec cœur et passion, à mi-temps depuis le début de son échevinat. Il tient absolument à conserver ce lien avec le terrain et avec la réalité sociale. Au sein du CPAS de Bruxelles, il est coresponsable de l’intégration professionnelle et de l’emploi.

Jacob est en poste à « l’Antenne Versailles », dans le quartier du même nom, qui jouissait encore il y a peu d’une mauvaise réputation. Il est parvenu à y gagner la confiance des jeunes et à les intégrer progressivement au marché de l’emploi en leur permettant d’avoir accès à des formations.

En tant qu’assistant social qui a le cœur au bon endroit, il est bien sûr particulièrement fier de ces accomplissements.

NOUVELLE GÉNÉRATION DE POLITICIENS

Au début des années 2000, Jacob s’engage de plus en plus dans la politique locale. Lors des élections de 2012, il se présente sur la liste du PS et, avec un joli score de 616 voix, il est directement élu conseiller communal. Le PS siège alors dans l’opposition et le parti connaît pas mal de frictions en interne. En 2016, Jacob décide de rejoindre la majorité, plus particulièrement la Liste du Bourgmestre de Jette. Fin 2018, il est candidat sur cette liste et récolte 854 voix de préférences, faisant de lui l’un des représentants de la nouvelle génération de politiciens. Ce très beau résultat lui donne accès à un échevinat pour lequel il hérite des compétences du Personnel, de la Vie sociale et de la Citoyenneté, de l’Emploi et de la Santé. Il réalise aussi un joli résultat aux élections régionales, mais il souhaite se consacrer entièrement à Jette pour les six prochaines années.

Il a déjà des idées bien concrètes pour la réalisation du Plan de diversité au sein de l’administration qui a pour but de réduire les inégalités liées au genre, à l’âge, à l’origine, au handicap, à l’orientation sexuelle ou à la qualification. En étroite collaboration avec ses collègues-échevins, il souhaite également cibler les jeunes et les élèves avec des actions concrètes de sensibilisation autour de la santé.

Sur le plan social, plusieurs beaux projets se profilent aussi à l’horizon. Vous en apprendrez plus en temps voulu dans votre Jette Info.

 

Source: Jette Info