Home > Interpellations > Interpellation introduite par M. Kamuanga Jacob, conseiller communal: L’installation de dispositifs de limitation de vitesse (casse-vitesse, ralentisseurs de vitesse ou autres dispositifs) sur l’avenue Charles Woeste

Commune de Jette

Je ne peux m’empêcher de dire que Charles Woeste est la plus belle avenue de notre commune de Jette. Cependant, résidant à deux pas de celle-ci que j’emprunte plusieurs fois par jour, les riverains, commerçants, usagers de la route et moi-même, constatons tous les jours des excès de vitesse de certains conducteurs dans l’insouciance la plus totale.

En effet, il y a quelques jours, j’ai assisté en pleine journée à une sorte de « course poursuite » entre deux véhicules qui s’amusaient à faire soit du rallye ou de la Formule 1 à des vitesses proches de 100 km à l’heure dans la direction de la place Philippe Werrie. J’ai été pris de peur, la peur de voir soit une collision entre ces deux véhicules ou de voir un d’eux quitter la chaussée (la piste pour ces chauffards) et aller percuter ou renverser les pauvres piétons marchant tranquillement et paisiblement sur le trottoir.

Comme cela a été fait précédemment par certains de mes collègues, j’ai quelques questions auxquelles j’aimerais avoir des réponses:

  • La fin desdits travaux est récente, mais comment expliquer que Bruxelles Mobilité n’a-t-elle pas prévu des dispositifs limitant ou diminuant la vitesse quand on sait que les techniques utilisées pour ce grand et coûteux chantier sont de notre ère et que cela n’aurait pas pu empêcher le tram de circuler étant donné qu’il circule sur site propre contrairement à certaines artères comme la rue Jules Lahaye et la rue Léon Theodor?
  • Dans l’intérêt de tous les usagers de l’avenue Charles Woeste et des Jettois en particulier, notre Collège des Bourgmestre et Echevins peut-il demander des explications quant à l’absence de ces dispositifs gage de sécurité tant pour les automobilistes que pour les autres usagers?
  • Notre Collègue peut-il, au nom et pour la sécurité des usagers et en particulier des Jettois, adresser une demande à Bruxelles Mobilité en vue d’examiner les possibilités d’installation de tout dispositif dont le but serait de limiter la vitesse à 50 km/h sur cette artère régionale?

Tout en étant conscient que ces nouveaux travaux qui seront entrepris engendreront une fois de plus des désagréments (tronçons de route barrés, embouteillages, nuisances sonores, etc.) mais la sécurité de TOUS passe avant tout.