Home > Interpellations > Interpellation introduite par M. Jacob Kamuanga Tujibikile, conseiller communal: Les désagréments causés par le trafic des transports en commun (la Stib et de Lijn) via la rue de l’Abbaye de Dieleghem et l’avenue Liebrecht (quartier résidentiel)

Commune de Jette

M’intéressant au trafic sur Jette et surtout à la qualité de vie des habitants de notre belle commune, j’ai été informé au début du mois courant par les habitants de la rue de l’Abbaye de Dieleghem d’un « projet » de la Stib qui devrait voir le jour en 2018 dans cette rue. Le projet consisterait à faire passer les bus de De Lijn 245 et ceux de la Stib 88, 84, 13 et une autre ligne. Pourtant, il s’agit d’une rue considérée comme résidentielle (d’après les plans de Jette) vu qu’on n’y peut pas ouvrir de commerces. J’y ai habité de 2001 à 2007 et en connais très bien une de ses particularités: le calme qui y règne!

Actuellement, le bus De Lijn empreinte déjà la rue et engendre de gros soucis (manœuvres pour entrer de la rue Bonaventure vers la rue de l’Abbaye de Dieleghem, coups de crayons, rétroviseurs endommagés et énormément de nuisances lors de son passage sur le casse-vitesse au niveau de l’entrée du bois régional de Dieleghem, klaxons, etc.). Aux yeux des habitants, cette « déviation » et tous ces passages ne sont pas nécessaires car, pas assez d’usagers à prendre!

Ces désagréments continuent et à l’instar de ceux mentionnés ci-dessus, le 10 mai dernier soir, un bus de la société De Lijn a arraché le rétroviseur d’une voiture garée au coin de la rue.

Marre de voir perdurer cette situation, un courrier datant du 9 mai auquel une pétition des habitants dudit quartier a été jointe devait parvenir au Collège des Bourgmestre et Echevins dans les jours qui ont suivi.

Ils ont appris qu’il n’y aurait plus de ligne 88 de la Stib pour aller à l’hôpital des enfants.

Les habitants de la rue de l’Abbaye de Dieleghem demandent:

  • Qu’en est-il exactement?
  • Le Collège des Bourgmestre et Echevins a-t-il été informé de ce « projet »?
  • Pourquoi ne pas laisser le trafic sur la rue Bonaventure qui s’y apprête mieux et le faire passer par la rue Soetens où passent depuis toujours les bus 13 et 53 de la Stib?
  • Vu la largeur de cette rue et les dommages causés par le trafic, qui est responsable de cette situation (nuisances et dégâts matériels) en vue d’éventuelles indemnisations des véhicules des habitants concernés?