Communiqué de presse: Jacob KAMUANGA TUJIBIKILE devient échevin indépendant

12 Comments 9 h 56 min

Jacob Kamuanga, l’Echevin de la Vie sociale et de la Citoyenneté, ainsi que du personnel communal de la Commune de Jette (CDH), quitte la liste du Bourgmestre de Jette et siègera en conséquence dorénavant en qualité d’Echevin indépendant.

Malgré les 854 voix apportées à la liste du Bourgmestre de Jette (CDH) lors des élections communales d’octobre 2018 (sans soutien aucun de la liste du parti qu’il avait rejoint en 2016), Jacob Kamuanga s’est heurté dès la prise de ses fonctions de premier échevin d’origine subsaharienne de la commune à une fronde visant à le faire démissionner à mi-mandat, fin 2021.

Les quelques promesses de soutien qui avaient accompagné son adhésion à la liste se sont rapidement estompées et muées au fil du temps en intimidations les plus diverses, toutes motivées par le plan de carrière de l’actuel bourgmestre, M. Hervé Doyen (CDH), et sa volonté de prendre la tête du Centre public d’action sociale à l’issue d’une tortueuse partie de chaise-musicale de mi-mandat.

Jacob Kamuanga est désormais sur la sellette, et subit depuis des mois une pression intense de la part de sa liste et de son Bourgmestre afin qu’il quitte un siège légitimement acquis pour des raisons de parité foulée au pied par M. Doyen lui-même.

Le Bourgmestre de Jette avait d’abord annoncé se retirer de la vie politique à 65 ans (en 2021) puis a finalement décidé de finir cette vie politique à la présidence du CPAS. Mais en occupant ce siège, il continue à siéger au Collège des Bourgmestre et Echevins et handicape d’autant la règle de parité qui y prévaut, exigeant, en conséquence et cyniquement le sacrifice de M. Kamuanga.

Malgré une campagne plus qu’honorable pour les élections régionales de mai 2019 (1.732 voix), pour lesquelles il fut le seul élu communal de la liste à se mouiller, Jacob Kamuanga n’a pas obtenu plus de soutien du parti centriste.

Cloué scandaleusement au pilori par une liste qui ne l’a jamais soutenu et abandonné à son sort par son parti, Jacob Kamuanga en tire les conclusions qui s’imposent et a décidé de quitter l’une et l’autre.

Il siégera donc dorénavant au Collège de Jette en tant qu’Echevin indépendant jusqu’à la fin de la mandature, au service des Jettoises et des Jettois.

 

Fait à Jette le 5 novembre 2021

Étiquettes :

12 thoughts on “Communiqué de presse: Jacob KAMUANGA TUJIBIKILE devient échevin indépendant”

    1. Salut Mon Échevin Jacob.
      Quel que soit ce qu’il arrive, nous ne cesserons pas de vous soutenir.

  1. Qu’est-ce qui a changé depuis les independances sans trop remonter à la période de l’esclavage ?
    Que les partis politiques dits démocratiques dans notre pays la Belgique et en Europe ?
    Autant de questions après avoir lu le papier de la DH sur l’affaire LB Jettoise /Jacob Kamuanga Tujibikile. Le chemin est long entre les bonnes intentions théoriques sur les matières du vivre ensemble, de la diversités, des minorités et surtout de la negrophobie en Belgique et en Europe.
    Hier disaient certaines langues « pas en poche » que la présence des minorités et en particulier les personnes melanosées n’était un acte sincère et convainquant. Il s’agit de ce qu’ils/elles ont appelé politiquement in-correct « des attrapes voix » ou « se donner bonne conscience malgré soi » fin de citation.
    Pourquoi ces observations ?
    La plupart des africain.es ou les personnes d’origine africaine disent que le traitement réservé aux leurs avant-pendant-après les élections laissaient à désirer. Un bal d’hypocrite et de mépris sans aucun respect pour l’électeurs/électrices qu’ils/elles sont dans le jeu de démocratie qu’on leur vend. Ceci a amené un certain nombre d’entre eux à faire de la « transhumance politique » voire » ideologique ».
    Est-ce un choix par gaieté de cœur ou contre gré ?
    Nous allons questionner très prochainement les intéressé.es en présence de l’opinion publique.
    Nous rappelons que les belges de souche dans une infime minorité font parfois l’objet de la même situation. Mais les Africain.es en payent le lourd tribu.
    Dans cette imbroglio politique et idéologique, il faut s’arrêter pour comprendre.
    D’aucun.es pensent que le fait d’accepter les Africain.es dans les partis politiques, les organes exécutifs ou législatifs (local, regional, provincial iu fédéral) relèvent de l’aumône, d’une faveur ou un peu de chance même ci derrière il y a des voix exprimées par une partie de l’électorat.
    Désormais à Jette, la LB Hervé Doyen perd un membre de qualité en la personne de Jacob Kamuanga Tujibikile. Il siégera comme Échevin indépendant jusqu’aux échéances électorales de octobre 2024. Il avait été menacé par sa section locale d’exclusion s’il n’obtemperait pas « bâton et carotte » mais à ce jour nous ne savons pas qu’elle est la position du 23 rue du Commerce (siège national du parti) où est logé le cabinet du président national du CDH Maxime Prevot.
    Signalons au passage que le parti avait perdu en cours de législation certain.es mandataires pas des moindres Bertin Mampaka, Lie Jeanne Nyanga Lumbala, Andrea Kalubi. Il et elles ont trouvé refuge au MR de Georges-Louis Bouchez.
    Précédemment à Jette, c’était Mauricette Nsikungu Akiet qui avait aussi quitté la LB Hervé Doyen pour siéger comme conseillère communale indépendante.
    Qu’est-ce qui se passe au sein du CDH. Étiqueté hier comme le parti des Africain.es. Est-ce un divorce ou les Africain.es sont vomis?
    D’ici là, nous n’osons pas imaginer le traitement que les collègues d’hier vont réserver à l’échevin indépendant. À côté de ça comment se comportera le personnel communal. Nous allons suivre avec intérêt le dossier de jour en jour.
    SAP Radio Campus 92.1 FM

  2. Bjr,
    C est une grosse bêtise que fait le parti car Kamuanga est qqun de bien mais la question il y a t il de la place pour les honnêtes gens encore ??

Les commentaires sont fermés.

Related Post