Home > Actus > « C’est plus que jamais l’heure du cdH », assure son nouveau président Maxime Prévot

Dans son premier discours comme nouveau président du cdH, Maxime Prévot a essayé de galvaniser ses troupes en vue du prochain scrutin électoral. Selon lui, « c’est plus que jamais l’heure du cdH ». Il appelle les militants et mandataires à faire preuve d’ « audace » malgré des sondages peu enthousiasmants pour les centristes.

« Le cdH a connu des périodes plus fastes. Mais nous savons que le cdH est une force, encore et toujours. Les dernières élections locales l’ont montré à bien des endroits, nous consolidant comme troisième force politique francophone ».

PARMI LES PRIORITÉS, L’ENVIRONNEMENT

Dans un discours aux accents programmatiques, le nouveau patron des démocrates humanistes a passé en revue ses priorités: l’emploi, la santé, la sécurité, la réforme fiscale ou encore l’environnement. À la veille d’une nouvelle manifestation pour le climat, il a d’ailleurs dit toute l’importance de cette dernière préoccupation: « L’environnement doit irriguer systématiquement l’action de notre parti ».

Après le rat des champs, un rat des villes aux commandes du cdH? Pour Maxime Prévot: « le rôle des villes doit être réhabilité et renforcé ». – © NICOLAS MAETERLINCK – BELGA

Les fondamentaux ne sont pas oubliés: « Le cdH ne cautionnera aucune réforme qui blesserait les intérêts du secteur non-marchand », a averti Maxime Prévot.

Le président sortant, Benoît Lutgen, avait résolument positionné le cdH comme le parti de la ruralité. Le maïeur de la capitale wallonne n’oublie pas cette dimension mais il ajoute: « le rôle des villes doit aussi être réhabilité et renforcé ».

« LA MOUCHE TSÉ-TSÉ DE LA N-VA »

A l’heure où des revendications institutionnelles sont à nouveau exprimées, le nouveau président entend, lui, se concentrer sur les questions sociales, environnementales et économiques. « Le cdH sera la mouche tsé-tsé de la N-VA. Nous endormirons ses volontés séparatistes et redresserons la situation socio-économique de la Wallonie et de Bruxelles pour définitivement tuer ses aspirations autonomistes ».

Lors d’un congrès organisé à Louvain-la-Neuve ce samedi, le bourgmestre de Namur a recueilli 85% des suffrages exprimés face à quatre autres candidats: François-Xavier Blanpain, Bashiru Lawal, Jan Lippens et Arthur Defoin.

 

Source: https://www.rtbf.be/