Home > Interpellations > Cc – Ppoj par M. Jacob Kamuanga – Instauration d’une rue a sens unique et d’au moins un casse-vitesse sur la rue Jacques Vandervleet

Commune de Jette

La rue Jacques Vandervleet où j’habite, voit passer chaque jour des dizaines de véhicules (voitures, camionnettes, camions, motos, etc.) dont certains à vive allure à des vitesses atteignant parfois 60 voire 70 km à l’heure si pas plus!!! Cela est inquiétant et dangereux pour la sécurité tant des habitants que d’autres usagers de la rue à savoir véhicules, piétons, passants, etc.!!!

Pour ceux qui ne le savent pas, cette rue sert, pour bon nombre de ceux qui l’empruntent, de raccourci. En effet, ceux-ci viennent de l’avenue Charles Woeste ou de l’avenue de Levis Mirepoix en direction de la station métro Belgica et passent par Jacques Vandervleet jusque plus bas c’est-à-dire à son croisement avec l’avenue Odon Warland, la rue Spruyt et la rue Berré pour rallier Laeken en passant par Colruyt et la station métro Pannenhuis.

Notre rue a deux particularités:

  • Elle a une pente: l’avenue Charles Woeste est située du côté haut et le croisement précité, de son côté bas. Ce qui permet à ces utilisateurs qui ne respectent pas les 30 km à l’heure d’accélérer et d’atteindre parfois les vitesses susmentionnées et
  • Elle est étroite: quand deux véhicules se croisent, l’un d’eux doit se rabattre ET s’arrêter pour laisser passer l’autre. Ce qui n’est pas sans conséquences: rétroviseurs cassés aussi bien des véhicules qui se croisent que de ceux qui sont en stationnement.

Ce qui précède agace les habitants de la rue.

Afin d’assurer une sécurité à TOUS, mes propositions consistent donc en:

  • L’instauration d’une rue à sens unique, de préférence, dans le sens du bas en haut c’est-à-dire, de son croisement avec l’avenue Odon Warland, la rue Spruyt et la rue Berré vers l’avenue Charles Woeste ET
  • L’instauration d’au moins un casse-vitesse au point situé à mi-distance de part et d’autre de la rue.

Réponse de Mme l’échevine Christine Gallez à la question posée par M. Jacob KAMUANGA relative à l’instauration d’une rue à sens unique et d’au moins un casse-vitesse sur la rue Jacques Vandervleet

Monsieur le conseiller,

Dans le PCM, qui date de 2006, je retrouve une carte qui mettait effectivement la rue Vandervleet à sens unique montant. C’est donc une solution qui avait été envisagée a priori. Néanmoins, cette mise à sens unique n’avait pas été jugée prioritaire et avait été remise en question au vu de la mobilité globale du quartier.

Cette voirie de 30km/h fait plus ou moins 8 m de large; si on retire le stationnement de part et d’autre de la voirie, il reste 4m40 pour le double sens de circulation, ce qui est suffisant si on roule prudemment. Rouler à plus de 30 km/h dans cette voirie est effectivement dangereux pour les automobilistes qui se croisent.

On pourrait donc proposer une objectivation de la vitesse des véhicules à l’aide des radars et, si cela s’avère nécessaire, un dispositif ralentisseur pour confirmer la vitesse de 30 km/h.

Par contre, une mise à sens unique alors qu’un chantier se situe à proximité s’avère hasardeux: un trafic de transit percole inéluctablement dans les rues avoisinantes et complique la mobilité générale du quartier. Celle-ci sera évaluée lorsque le quartier aura retrouvé plus de sérénité.